La situation
Parmi les solutions aux problèmes de l'accès au logement, figurent certaines voies « hors normes » ou alternatives, au sens de « autres que les formes de logement traditionnelles ».
C'est le cas un peu particulier des habitats permanents, logements de vacances temporaires dans des zones de loisirs devenus permanents par nécessité.

3 communes du Brabant wallon ont adhéré au Plan Habitat Permanent de la Wallonie, qui vise à régulariser ou à « résorber » ces situations : Genappes, Ottignies-Louvain-la-Neuve et Ramillies.

Cela concerne aussi les projets de constructions plus légères, alternatives aux constructions traditionnelles, qu'il s'agisse ou non d'habitats groupés : maisons en terre-paille ou en bois-paille, chalets et cabanes en bois, yourtes, etc.

Souvent, les normes urbanistiques et architecturales freinent ou font obstacle à la réalisation de ces projets.

Pour aller vers des solutions 
Le fait que ces habitats alternatifs permettent l'accès au logement à un moindre coût, notamment via l'auto-construction, ne devrait-il pas primer sur des considérations d'ordre architectural et urbanistique ?

  • Quelles normes devraient être revues pour cela ?
  • Quelles propositions peut-on formuler pour faire progresser le droit au logement et faciliter le quotidien des habitants des campings permanents ? 


A l’issue de la première réunion, le groupe-chantier « Habitats hors-normes, habitats permanents, habitat alternatifs » s’est scindé en trois sous-groupes distincts, qui se réunissent à des moments différents :

  • Logement et habitat hors norme – Habitats légers
  • Logement et habitat hors norme – Habitats collectifs
  • Logement et habitat hors norme – Habitats permanents


Localisation : CRABE asbl, Rue Sergent Sortet, 23 A 1370 JODOIGNE

Personne Contact : Jean Delespesse - CRABE asbl - 010/81 40 50 - jean.delespesse@crabe.be

Organisme(s) porteur(s) :

crabeciepHetP