Le Réseau brabançon pour le droit au logement

Une initiative de la coordination de l’éducation permanente du Brabant wallon et du Centre culturel du Brabant wallon

La thématique du logement a été abordée par la coordination des organismes du Brabant wallon à partir de 2003.
Des actions publiques ont été mises en place en juin 2004, à Tubize et à Ottignies.

Elles combinaient des réalisations artistiques  par des publics qui en sont généralement les plus éloignés, avec la rédaction d’une charte sur le logement et un débat public incluant des décideurs de la question de l’accès au logement (responsables politiques locaux provinciaux, directeur de la société wallonne du logement, …).

Des publics des organismes d’éducation permanente de l’Est et du Centre de la province ont réalisé des photographies et l’exposition de celles-ci. A l’Ouest, des personnes (principalement issues des formations de Lire et Ecrire Brabant wallon) ont monté, avec le soutien d’un comédien et metteur en scène professionnel, une pièce de théâtre présentée à Tubize et à Ottignies.

La charte interpellait les parties prenantes (décideurs politiques, acteurs associatifs, citoyens, …) sur les thèmes suivants :

  • Le manque de logements accessibles en Brabant wallon
  • La discrimination à l’accès 
  • Le mauvais équipement de certains logements (y compris public) en :
  • Les problèmes de mobilité 
  • Le manque d’information concernant la législation en matière de logement
  • Le manque de liens sociaux et de solidarité de proximité

En 2005, les signataires de la charte ont été ré-interpelés sur leurs actions concrètes depuis leur signature et de nouveaux signataires se sont manifestés.

En mai 2006, une table ronde a été organisée en mai, visant la mise en place d’une plate-forme pour l’accès de tous au logement.

Celle-ci s’est structurée autour du regard réflexif de Luc Carton, d’ateliers d’échanges et d’une mise en commun.

L’idée d’une plate forme agissante sur la question de l’accès au logement émerge progressivement.

A partir de 2009, la coordination des organismes d’Education permanente se donne pour objectif de mettre en œuvre un projet de sensibilisation à la question du logement en Brabant wallon.

En 2010, dix associations d’éducation permanente ont constitué et animé des groupes de parole réunissant une centaine de participants vivant les difficultés d’accès au logement en Brabant.

Les témoignages et propositions récoltés ont été confrontés au regard de professeurs d’université lors du forum « Habiter en Brabant wallon, pour qui ? », le 17 décembre 2010. Cette matinée a mis notamment en évidence le paradoxe du Brabant wallon avec le risque important de « mal développement », la « gentrification » et l’exclusion d’une frange important de la population, la nécessité d’appliquer les dispositions légales en matière d’accès au logement et d’en créer de nouvelles, …

A l’été 2011, des œuvres de Catho Hensmans, reprenant des cris du cœur des participants aux groupes de parole, ont été exposés dans le cadre du spectacle « Des cailloux et des pommes » au Château des Cailloux à Jodoigne.

En 2012, les associations partenaires réalisent le 24 septembre, l’opération « Une place pour toit » à Louvain-la-Neuve. Des familles installent leurs appartements de plein air sur la Place de l’Université, puisqu’il est impossible de trouver un logement accessible en Brabant wallon. Cet événement ludique et artistique a pour objectif de remettre, à trois semaines des élections communales et provinciales au cœur des préoccupations, la question de l’accès au logement en Brabant wallon au cœur des préoccupations des listes et programmes politiques.

Le site www.rbdl.be est ouvert et appel est lancé aux associations pour rejoindre le réseau.

Agenda

27 janvier -
De 9:30 à 12:30
Formation Politique pour S'engager - FPS

10 février -
De 9:30 à 12:30
Formation Politique pour S'engager - FPS