jeudi, 17 juillet 2014 06:31

LLN: 1,5 million pour du logement alternatif

Il s’agit d’un système qui permet de contrer la hausse des prix de l’immobilier. Dans ce dernier, le sol est administré par une association. Elle le met ensuite à disposition pour y construire des logements accessibles. L’idée est de séparer le bien immobilier et le sol. Le CLT cède aux personnes physiques associées, quasi gratuitement (le paiement d’un droit d’occupation minime peut être demandé annuellement) le droit de construire ou rénover un logement dont ils acquièrent la propriété. Le sol, propriété du CLT, sera géré comme un bien commun, non vendable par la collectivité des bénéficiaires.

Informations supplémentaires