mardi, 02 septembre 2014 05:48

Des chiffres à analyser à la loupe, secteur par secteur, mais toujours avec des pincettes

Comme à son habitude, le SPF Economie a publié ses chiffres relatifs à l’immobilier en Belgique. Ils concernent le premier semestre 2014 et ont déjà fait couler pas mal d’encre si pas… de salive parmi les candidats acheteurs et vendeurs.

En gros (lire par ailleurs), ils indiquent une baisse, voire une stagnation, des prix selon le secteur analysé. Mais le gros danger de ce genre d’indices (et c’est le cas pour tous les autres indices existant sur le marché) est qu’ils ont parfois tendance à comparer des pommes et des poires. « C’est un grand sac dans lequel on met tout dedans, schématise avec humour Michaël Zapatero, du cabinet d’expertise immobilière de Crombrugghe & Partners. Il faut voir de quel type de maison on parle, quelle est la façon dont le SPF Economie trie les chiffres, c’est quoi un habitat ordinaire… »

Informations supplémentaires