Message
  • Failed loading XML...
vendredi, 30 janvier 2015 08:12

Saint Brieuc: Logement social. Encore loin des 20 %

20 % de logements sociaux d'ici 2020 : c'était l'objectif fixé par la loi SRU aux communes de plus de 3.500 habitants appartenant à une agglomération d'au moins 50.000 habitants. Dans l'agglomération briochine, neuf villes sont concernées, mais seule Saint-Brieuc atteint ce taux. Et dans l'immense majorité des cas, le retard semble impossible à combler... Yffiniac, Langueux, Trégueux, Plérin, Hillion, Pordic et Plédran y parviendront-elles ? Ces sept communes de l’agglomération briochine atteindront-elles la barre des 20 % de logements sociaux (*) d’ici 2020 ? Ce seuil fatidique, c’est la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain) - ou loi Gayssot -, décidé par le gouvernement de Lionel Jospin, qui l’a établi en 2000. Quinze ans après l’adoption du texte, une seule commune de l’agglomération briochine concernée par la loi affiche un taux supérieur à 20 % : Saint-Brieuc avec ses 26,2 %. Une deuxième s’en approche : Ploufragan et ses 18,04 % de logements sociaux. Les autres municipalités ? Elles en sont très loin ; les taux oscillant entre 3,75 % à Hillion et 12,87 % à Plédran. Depuis cinq ans, malgré la loi, ces pourcentages ont peu évolué. À Plérin et Plédran, ces chiffres sont même à la baisse (voir infographie). Ceci alors que 8.000 foyers costarmoricains ont actuellement des demandes en cours pour accéder à un logement social (environ 1.300 sur l’agglomération, NDLR). Soit une hausse de 25 % par rapport à 2010.

Informations supplémentaires