dimanche, 08 mars 2015 09:16

Guyane: Zone Terca, l’État prend le risque d’orchestrer une opération d’expulsions illégale !

A l’heure où je commence à écrire ces lignes, une réunion de la plus haute importance a débuté depuis 15 heures à la préfecture de Cayenne où sont rassemblés entre autres : autorités de l’État dont le préfet, huissier(s), Raymond Abchée et son avocat, Me Jean-Yves Marcault-Derouard.

Objet de cette réunion : finaliser une opération d’expulsion dès demain mardi 3 mars, zone Terca où Raymond Abchée réclame à cor et à cri depuis plusieurs mois sa “parcelle” occupée illégalement.

Or cette décision d’opération d’expulsion voire de démolition suscite déjà des remous. Un huissier a refusé d’être associé à cette opération que d’aucuns qualifient d’ores et déjà d’illégale si elle s’effectue ces jours-ci.

Sur le plan légal, en effet, de sources concordantes, on ne peut expulser quiconque en Guyane pendant la “trêve hivernale” laquelle dans notre département a été rebaptisée “trêve pluviale” et court du 1er mars au 15 juillet soit pendant la saison des pluies.

La préfecture prend donc le risque d’affirmer qu’on peut le faire en mobilisant la force publique mais en laissant toutefois un huissier chapeauter l’opération…

Il y a plusieurs mois que Raymond Abchée fait le forcing pour “son terrain” Zone Terca,(non loin de Carrefour) pour lequel affirme-t-il, il possède “une décision de justice” en sa faveur “depuis 2009″ clame-t-il face à la plupart des médias locaux buvant ses paroles.

Informations supplémentaires