vendredi, 07 août 2015 05:49

Encadrer les loyers ou créer une allocation

La Ville de Paris vient de mettre en place l’encadrement des loyers. Une idée qui séduit certains socialistes bruxellois.

Quelque 35.000 ménages bruxellois sont toujours en attente d’un logement social et on estime qu’entre 60 et 70 % des ménages bruxellois seraient dans les conditions financières pour entrer dans un logement public. Cependant, la construction d’habitations sociales reste faible dans la Région. Du coup, certains, comme le député et échevin en charge de la Régie foncière de la Ville de Bruxelles, Mohamed Ouriaghli (PS), remettent sur la table la question de l’encadrement des loyers. Une direction qu’a prise la ville de Paris depuis ce 1er août.

Après Berlin, Stockholm et Amsterdam, Paris vient d’adopter l’encadrement des loyers pour les logements privés. L’Observatoire des loyers de la capitale française estime que 20 % des locataires parisiens en bénéficieront. Un tiers verra les loyers baisser de moins de 50 euros, un autre tiers entre 50 et 100 euros, et le reste de plus de 100 euros. Dans le cadre de la signature d’un nouveau bail, le loyer ne pourra excéder de 20 % un montant de référence fixé par l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne, sauf si l’appartement dispose d’équipements exceptionnels (terrasse, vue…).

Informations supplémentaires