jeudi, 29 septembre 2016 06:34

Huy: Et si le privé investissait dans le logement public?

Huy veut convaincre les promoteurs immobiliers d’inclure du logement public dans leurs projets. Convaincre, mais pas obliger…

Pas facile d’atteindre les 10% de logement public imposé aux communes par le gouvernement wallon. A Huy, on en est loin. La Ville a ainsi imaginé de quoi augmenter le nombre de logements publics mais sans investir. En misant plutôt sur un partenariat public/privé. «De plus en plus, les partenaires privés investissent dans le logement, c’est bien», explique l’échevin Éric Dosogne (PS). La Ville veut désormais leur proposer une convention par laquelle ces investisseurs prévoiraient d’intégrer du logement public dans les projets qu’ils déposent à l’urbanisme. «Leur intérêt? La défiscalisation prévue quand ils mettront à disposition du logement public.»

Excellente nouvelle, selon Rodrigue Demeuse (écolo), car «on est très loin d’avoir 10% de logements publics». Oui la politique du logement est essentielle pour le bourgmestre Christophe Collignon. «Souvent, les loyers sont trop élevés au cœur des villes, où on subit la loi de l’offre et de la demande. Alors, nous, on fait avec les armes qu’on a. L’objectif, c’est d’augmenter l’offre de logements publics.» Il y a bien l’AIS, l’agence immobilière sociale qui garantit son loyer au bailleur. Ici, c’est une autre formule. «On a le modèle, on espère que les promoteurs immobiliers seront sensibles à la demande.»

Informations supplémentaires