jeudi, 23 janvier 2014 09:05

Bruxelles: Le squat comme philosophie de vie

///Archive - Le Soir - 21 septembre 2012///

De plus en plus de squatteurs ratifient des conventions d'occupation avec des propriétaires de logements inoccupés. Les pouvoirs publics investissent également des logements vides pour y reloger des personnes dans le besoin. Certains squattent par nécessité, d'autres par engagement politique.

Deux projets-pilotes d’occupation temporaire de logements sociaux vides ont vu le jour à Bruxelles, à Evere et Forest archives/ sylvain piraux

Voilà bientôt un an qu'Antoine a emménagé dans une petite maison située dans un quartier bruxellois, en compagnie de cinq autres copains. Leur particularité ? Ils ne sont ni propriétaires du bâtiment ni locataires. Ils sont ce qu'on appelle des « squatteurs », ils ont fait le choix de s'installer dans un logement inoccupé. Encore fallait-il savoir s'y prendre…

Informations supplémentaires