mardi, 04 février 2014 13:09

Brabant Wallon: Les promoteurs répondent aisément à la demande

Le constat ferait pâlir d’envie les promoteurs et autres décideurs politiques bruxellois : le rythme de construction de logements en Brabant wallon a été ces dernières années plus important que la hausse de la population. De quoi, actuellement, répondre aisément à l’arrivée des quelque 3.000 nouveaux habitants qui s’y pressent chaque année. Et vu le nombre de projets dans le pipeline, la courbe ne devrait pas s’inverser dans les prochaines années.

Ces projets permettront de digérer la hausse de population attendue d’ici à 2020 (+19.871 habitants). Selon le Bureau du Plan, 13.898 logements devront être construits pour accueillir tout ce petit monde. Soit 1.985 par an. Un objectif qui a été atteint quatre fois sur cinq ces dernières années. Notons même qu’en 2008 et 2012, plus de 2.500 logements ont été livrés.

Ces chiffres plutôt positifs ont été accueillis avec le sourire par les quelque trois cents professionnels de l’immobilier qui se sont réunis il y a quelques semaines à Louvain-la-Neuve par Laurence de Hemptinne dans le cadre de son traditionnel séminaire sur l’immobilier. Elle y évoquait les « Morceaux de ville en gestation et impacts du futur CoDT ». Il en est notamment ressorti une tendance claire : il n’y en a presque plus que pour les appartements en Brabant wallon, qui absorbent plus de la moitié du marché. « Il faut toutefois noter qu’avec l’important pic de vieillissement de la population attendu à partir de 2018, la typologie de logements à produire pourrait encore évoluer, précise Laurence de Hemptinne. Les appartements et les résidences-services auront encore davantage la cote, au détriment des maisons. On voit d’ailleurs que ce marché se développe déjà très bien aujourd’hui. »

Informations supplémentaires