Préambule

La thématique du logement a été abordée par la coordination des organismes d'Éducation permanente du Brabant wallon à partir de 2003.

Des actions publiques ont été mises en place en juin 2004 à Tubize et Ottignies. Elles combinaient des réalisations artistiques par des publics qui en sont généralement les plus éloignées, avec la rédaction d’une charte sur le logement et un débat public incluant des décideurs de la question de l’accès au logement.

En 2005, des signataires de la charte ont été ré-interpelés sur leurs actions concrètes depuis leur signature et de nouveaux signataires se sont manifestés.

En mai 2006, une table ronde a été organisée, visant la mise en place d’une plate-forme pour l’accès de tous au logement.

A partir de 2009, la coordination des organismes d’Education permanente du Brabant wallon se donne pour objectif de mettre en œuvre un projet de sensibilisation à la question du logement en Brabant wallon.

Celui-ci se décline en 2010 par la mise en place d’ateliers de sensibilisation et de réflexion au sein des différentes structures de l’Education permanente en Brabant wallon, ateliers alimentant le contenu du Forum « Habiter en Brabant wallon, pour qui ? » organisé à Louvain-la-Neuve le 17 décembre 2010.

Ce Forum a permis de confronter des témoignages et propositions de personnes vivant des difficultés dans l’accès au logement aux regards de professeurs d’université, et de faire notamment le constat d’un « mal-développement », d’une « gentrification » et d’une exclusion d’une frange importante de la population, la nécessité d’appliquer les dispositions légales en matière d’accès au logement et d’en créer de nouvelles, …

En 2012, la coordination d‘éducation permanente du Brabant crée le Réseau brabançon pour le droit au logement afin d’augmenter le nombre d’acteurs prêts à construire et à agir ensemble pour une réelle amélioration de l’accès au logement en Brabant wallon. Le site www.rbdl.be est ouvert et l’action « Une place pour toit » est menée le 24 septembre, afin de remettre au cœur des préoccupations électorales la question de l’accès au logement.

Constats - Objectifs

La plate-forme logement du Brabant wallon mène son action dans le but que les citoyens puissent vivre, dans un Brabant wallon plus égalitaire ouvert à toutes et tous.Le Brabant wallon est l’espace politique destinataire de l’action, qui concerne les différents niveaux de pouvoir (local, supra-communal, provincial, régional et fédéral).

Les membres de la plate-forme considèrent que l’accès au logement est aujourd’hui le problème majeur du Brabant wallon.

Ils s’accordent pour agir dans le sens d’une amélioration des situations vécues à partir des constats suivants :

  • Manque de logements accessibles pour tous et notamment les plus fragilisés ;
  • Discrimination à l’accès au logement ;
  • Logements malsains, de mauvaise qualité, mal équipés ;
  • Problèmes de mobilité ;
  • Manque d’information concernant la législation en matière de logement ;
  • Manque de liens sociaux et de solidarité de proximité ;

Les signataires de cette charte adhèrent au réseau brabançon pour le droit au logement en Brabant wallon.

Durée

La présente charte est évaluée tous les deux ans. La première évaluation aura lieu avant le 31 décembre 2014. Les modifications ou la reconduction doivent faire l’objet d’un accord à l’unanimité (par consensus) des membres présents ou représentés.

Composition

Le Réseau brabançon pour le droit au logement en Brabant wallon est composé d’associations (de droit ou de fait), de coopératives ou de fondations ainsi que de groupes de travail sur les thématiques portées par le RBDL. Les individus sont invités à rejoindre les associations, coopératives, fondations membres du réseau ou les groupes de travail pendant la durée de leur existence.

Un représentant est désigné par l’association, la coopérative la fondation ou le groupe de travail pour être représenté au sein du RBDL.

Le cas échéant, le réseau pourra faire appel à des personnes externes.

Adhésion

Pour adhérer au Réseau brabançon pour le droit au logement, le représentant de la personne morale doit signer la charte. Tout nouveau membre adhèrera au RBDL suite à un accord à l’unanimité (par consensus) des membres.

Chaque membre est libre de se retirer de la Plate-forme.

L’exclusion d’un membre doit faire l’objet d’une décision d’au moins 75% des membres (présents ou représentés).

Revendications

Les membres de la Plate-forme déterminent ensemble les actions et revendications qui seront défendues.

Agenda

Aucun évènement trouvé
© Réseau Brabançon pour le Droit au Logement - Espace privé