Une maison mais pas sans toi(t)

Date
17 décembre 2019 10:30 - 15:30

Description

Le 1er décembre 2020, dans bientôt un an, cela fera 20 ans que l’Organisation des Nations
Unies aura condamné la Belgique pour le statut cohabitant, l’appelant à le réviser au plus vite
« afin d'éliminer les incidences d'une discrimination indirecte à l’égard des femmes ».
Au plus vite ? Voici 19 ans que la Belgique est priée de changer le statut cohabitant par l’ONU…
or, celui-ci existe toujours.
Le statut cohabitant, c’est le prix de l’amour de se voir forcé·e de vivre isolé·e alors qu’on voudrait
vivre à deux, mais que les finances ne le permettent pas, avec toutes les fragilités
supplémentaires qu’entrainent l’isolement. C’est l’Etat qui pousse et quasi-oblige certain·e·s à
louer un appartement laissé vide pour avoir une adresse de domicile, les adresses fictives pour
s’en sortir qui nourrissent les marchands de sommeil. C’est un raz-le-bol et un burn-out qui
augmentent chez les assistant·e·s sociales·aux dans les CPAS, celles et ceux-là qui veulent
accomplir leur boulot de soutien et d’accompagnement des personnes pour leur permettre de sortir
la tête de l’eau, et à qui l’Etat impose la relation anxiogène et défiante du contrôle et de l’emprise
de pouvoir. Ce sont les visites domiciliaires humiliantes vérifiant le nombre de brosses à dents
dans l’évier et le type de sous-vêtements dans l’armoire.
Ca suffit. Il est temps de dire STOP au statut cohabitant, un statut qui fait de notre protection
sociale une tuyauterie percée, ou une maison sans toit. Une maison sans toi(t), quel grand travail
inutile…
Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté et le Syndicat des Immenses veulent faire de
cet enjeu fédéral une des priorités de la législature à venir. Avant les élections, BAPN, le
réseau belge de lutte contre la pauvreté, avait organisé un débat sur les revenus minimum auquel
nous avions participé. Une large majorité de partis politiques du Nord et du Sud du pays s’étaient
engagés à revoir le statut cohabitant actuel. Par ailleurs, les éléments actuels des négociations
fédérales nous laissent penser que des évolutions sont possibles vers l’individualisation des droits
sociaux. L’opportunité politique est donc là.
C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’organiser une action de sensibilisation et
de mobilisation, qui se veut symbolique, surprise et éclair, ce 17 décembre. Le 17 décembre
sera « un des 17 », une des dates mensuelles qui suivent la journée mondiale de lutte contre la
pauvreté du 17 octobre. Ce 17 décembre, nous lancerons le compte à rebours, à dix heures
trente, gare centrale à Bruxelles. Si rien n’est fait par le pouvoir politique, dans un an, des actions
d’une autre envergure auront lieu.
Si vous partagez cette position et le sentiment que l’opportunité actuelle se conjugue à une
urgence sociale de plus en plus criante, à laquelle des réponses fortes doivent être apportées,
nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre ce 17 décembre, à 10h30 à la gare de
Bruxelles-Central. Les personnes qui le désirent peuvent apporter une brosse à dents, symbole
de la contrôlite qu’entraine nécessairement le statut cohabitant et qui brade la vie privée.
Si vous souhaitez davantage d’informations, il est possible de contacter Merlin Gevers, chargé de
missions au RWLP pour le dossier des revenus minimum,
- par email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- par téléphone à 0473 98 69 21.
Si vous comptez nous rejoindre à cette action, pourriez-vous le signaler par email auprès
de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.?

Agenda

Calendriers Expo « Habit, habitat, habité » 11 décembre 2019 10:00 - 28 février 2020 22:00
Calendriers Colloque - Occupations temporaires : actualités et perspectives 28 janvier 2020 09:00 - 17:00
Calendriers Colloque – L’habitat léger au défi du droit en 2020 31 janvier 2020 09:00 - 17:30
Calendriers Colloque sur les Aides activables en matière logement 27 mars 2020 08:30 - 15:30



facebook black x48

© Réseau Brabançon pour le Droit au Logement - admin